Forum Vers le Haut
Bonjour!
Bienvenue sur le forum des Vers le Haut!

N'oubliez de vous inscrire pour accéder à tous les forums, et de vous inscrire avec le nom de votre personnage guildé pour qu'on puisse facilement se reconnaitre!
Octobre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031     

Calendrier Calendrier

Derniers sujets
» BONNE ANNEE !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Mer 10 Mai - 18:57 par Hiita

» A tous nos membres occupés IRL et qui ont arrêté wow :P!
Dim 29 Jan - 23:45 par Shirogane

» Post à flood NA!!!
Jeu 3 Mar - 11:57 par Eresio

» Bonnes fêtes ♥
Mar 9 Juin - 0:58 par Shirogane

» Information à savoir . Shiro le Chieur.
Mer 31 Déc - 23:37 par Shirogane

» Petites Histoires de Couples de Enono et Shiro <3
Jeu 25 Déc - 17:43 par Shirogane

» Partagez vos musiques !
Ven 5 Déc - 20:21 par Loyale & Spectrale

» Prêtre > all
Lun 1 Déc - 19:55 par Loyale & Spectrale

» Une liste de vos rerolls ?
Mer 26 Nov - 0:06 par Shirogane

» Jeu par navigateur ?
Ven 14 Nov - 20:46 par Eresio


Je suis Istalire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Je suis Istalire

Message par Istalire le Sam 15 Mar - 13:52

Bonjour, avant de commencer mon récit je tiens à m'excuser de l'orthographe qui risque de vous piquer les yeux. J'ai corrigé le plus de fautes possible. J'ai toujours eu du mal avec l'orthographe pourtant j'écris plutôt bien. Je vous demanderai donc d'être indulgent et de me pardonner sur ce point merci d'avance. Smile


J'ouvris lentement mes yeux. Ma vue était encore floue, mais cela n'était rien face à l'immense fatigue que j'éprouvais suite à cet âpre combat. Doucement je tournai la tête sur le côté, ma joue se heurta contre le sol rude et encore chaud de la bataille. Petit à petit mes sens revinrent jusqu'à que je les retrouve entièrement. Une odeur de putréfaction se dégageait d'un cadavre. Ma vision s'affina jusqu'à que je puisse distinguer le corps inerte en question. J’esquissai un sourire, sa grosse carcasse était en train de goûter à la saveur du sol. Je me sentais puissante, fière, moi et mes compagnons avions réussi là ou tant d'autres avaient échoué ; nous avions tué le roi-liche. Je venais de donner un sens à la mort de mon ami, ma vie pouvait enfin s'arrêter. J'étais prête. Seulement les images que je voulais absolument éviter affluèrent dans ma pauvre tête. Je subissais un flash-back. Je revivais mon histoire.

Je suis né dans une famille bourgeoise d'Hurlevent il y a maintenant 30 de cela. J'ai grandi avec la chance d'avoir un père et une mère qui m'aimaient plus qu'il n'est possible de le faire. Seulement en grandissant cela ne fit mon bonheur. Je voulais partir à l'aventure comme tous ces guerriers que content les légendes. Malheureusement ce n'était pas mon destin. Lorsque je suis né, j'ai reçu des pouvoirs divins, mais ils étaient destinés à faire le bien, à sauver des vies et non pas à en tuer. Mes parents ayant vite prit connaissance de mes dont me dessinèrent mon avenir. À l'âge de seize ans, on m'envoya dans une cathédrale pour que j'y apprenne l'art de guérir et que je devienne une prêtresse. Mon mentor m'expliqua que mon rôle serait de rester ici à veiller et à sauver les blessés. Mais je me refusai cela, alors un an plus tard je m'enfuie de cette ville maudissant mes parents et mon mentor. Je partais pour ce que je nommais la vie. À mes débuts je ne savais trop où aller, mais je savais que la marche de l'ouest était infestée d’ennemis et de brigands à qui je pourrai botter les fesses. Alors sans plus tarder je m'y rendis. Seulement je n'étais pas encore de taille à les affronter et aucun groupe ne voulait s'encombrer d'une prêtresse. Je restai donc dans cette région des jours durant comptant les infinies fleurs qui peuplaient un pré. Mais un jour mon destin bascula, un jeune homme vint à moi et me proposa son aide. Sans hésiter, j' acceptai sa proposition voyant enfin le vent tourner en ma faveur. Ensemble nous terrassâmes tous les monstres qui peuplaient cette contrée jusqu’à en vider tout un donjon. Ainsi nous continuâmes notre route faisant connaissance et apprenant à nous aimer. Il m’enseigna tout ce qu'il savait sur la nature, la magie et comment se concentrer pour lancer de grand sortilège. Il avait dû avoir un excellent mentor puisqu'il savait se transformer en ours, en chouette, en félin et même en arbre. Je le regardais et l’enviai. Ainsi nous fîmes notre chemin ensemble jusqu'à qu'un jour, nous décidâmes de nous lancer à la charge des plus grands donjons de notre monde. Malheureusement, dans l'un d'eux le roi-liche que nous fuyons nous rattrapa et pour me sauver Alec, mon tendre ami, donna sa vie pour moi. Grâce à lui j'ai pu échapper à ce mécréant pendant qu'une chute de pierre me sépara d'eux. J’entendis les cris de douleur d'Alec, et j'attendis de l'autre côté en cirant son nom. J'étais en pleur, le monde s’effondrait autour de moi. Mais une lueur d’espoir se propagea en moi, j'étais animé par la vengeance, je voulais faire tomber ce rat qui avait osé détruire ma vie de la sorte. Alors, m'aidant de mon bâton je me relevai et partit en direction de Dalaran où je pensais pouvoir trouver des aventuriers qui accepterais de m'aider dans ma quête. J'avais appris à soigner mieux que quiconque grâce à Alec et trouver un groupe qui m'aiderait à m'équiper fut une chose aisée. Ainsi bravant tous les dangers je réussis à regrouper un équipement suffisant pour m'attaquer à ce soi-disant roi. Mais avant cela il fallait que je me trouve un groupe de personne qui accepterait ce défie, car les qui m'avaient soutenue jusque-là se désistèrent par peur. Durant un mois je cherchai, sans succès. Alors que l’hiver approchait, c'est le groupe qui me trouva. Composé de jeunes gens tous plus sympathiques les uns que les autres ils disaient se nommer « Les Vers le Haut ». C'est avec ce groupe que je me suis retrouvé là. Et nous avons réussi ! Je m'étais vengé.
Chocapine me tendit la main, je l'attrapai et avec son aide je me remis sur pieds. Une dizaine de cadavres jonchait le sol. Je perdis mon sourire. Nous avions anéanti ce scélérat, mais à quel prix.
Sont-ils tous morts ? Demandais-je
Oui, le peu d'entre nous qui était encore debout est tombé lors de son ultime attaque.
Je suis désolé. Je les ai conduits à la mort.
Ils sont morts en héros. Tu les as conduits à leur salut.

Sans un mot je remis ma capuche ; je ne voulais pas que Chocapine voie couler mes ultimes larmes. Des flammes rouges apparurent le long de mon corps. J'étais empli de chagrin et de joie. Nous avons mis fin à son règne. Peu importe le prix que cela nous avait coûté. Son cadavre était désormais à ses pieds subissant mon regard lourd de mépris. Craignez moi tirant de ce monde, ayez peur de moi hordeux, car lorsque nous avons tout perdu nous ne craignions plus rien. Votre heure est venue, comptez les jours qu'il vous reste et priez, c'est la seule chose qu'il vous reste à faire. Je suis la lumière, la chaleur et la puissance du Soleil. Je suis l'ombre, la force et la peur de la nuit. Je suis Istalire, mon nom signifie Feu et je vais vous tuer.
avatar
Istalire
Forumophile

Messages : 361
Date d'inscription : 05/01/2014
Age : 20
Localisation : Lyon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum